• Actualités

  • Crédit immobilier : faut-il s'endetter dès son plus jeune âge ?

    Quelques mois après avoir décroché un premier emploi, est-il judicieux de devenir propriétaire de son logement ou faut-il attendre d'avoir une situation financière plus confortable avant de s'endetter ? Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les banques réservent aux jeunes des conditions qui sont parfois plus intéressantes qu'à leurs aînés.

    Devenir propriétaire est une aspiration largement partagée. Les trois quarts des Français souhaitent acquérir leur résidence principale, selon un récent sondage d’Opinionway. Mais ce projet de vie est parfois difficile à concrétiser surtout pour les jeunes générations. Ainsi, la part des moins de 35 ans parmi les primo-accédents a tendance à baisser. Elle est passée de 62% en 2017 à 58% en 2018, d’après les statistiques du courtier Meilleurtaux. L’obtention de plus en plus tardive du premier contrat à durée indéterminée explique vraisemblablement ce repli. Car, si les formes de l’emploi évoluent - 87% des embauches se font désormais en CDD, contre 76% en 1993 - le CDI reste le « sésame » pour décrocher un crédit.

    Mais, une fois sa vie professionnelle stabilisée, banques et courtiers se montrent unanimes. Pour eux, c’est une bonne idée de devenir propriétaire jeune. « Plus tôt vous faites une acquisition, plus tôt vous investissez pour vous : au lieu de verser un loyer à un propriétaire, vous devenez propriétaire grâce au financement », résume Patrick Cuvillers, chef de produit crédit immobilier chez LCL. Ne plus verser de loyers est d’ailleurs la motivation principale pour 7 primo-accédants sur 10, soulignait en juillet dernier une étude du Crédit Foncier.

    Mars 2019

  • Le prêt immobilier une source de stress pour 2/3 des Français

    Selon une étude de cette fin d’année, les démarches de mise en place d’un prêt immobilier sont compliquées pour 65% des Français. Près d’un français sur cinq estime qu’elles sont même très compliquées et seulement 2% pensent que c’est relativement simple.

    La principale difficulté pour les primo-accedants est de comprendre les caractéristiques du prêt, suivi par la complexité de la constitution de leur dossier avec les pièces nécessaires et en troisième position ils placent la comparaison des différentes propositions.

    Selon l’étude même les emprunteurs expérimentés éprouvent des difficultés quand il s’agit de trouver le meilleur taux et de faire la comparaison entre les différentes offres.

    Confrontés à ces difficultés 71% des Français estiment qu’il est nécessaire d’être accompagné par un professionnel pour obtenir les meilleures conditions de financement. Les personnes ayant déjà souscrit un prêt immobilier et ayant fait appel à un courtier estiment qu’il est vraiment nécessaire d’être accompagné.

    Tout cela confirme ce que nombreux professionnels observent depuis quelques années, que la part des crédits négociés par des courtiers ne cesse d’augmenter, pour atteindre selon les prévisions 50% des crédits mises en place d’ici 2 ans.

    Pour éviter le stress lié à la mise en place de votre crédit prenez contact avec nous.